My home hero

My home hero

マイホームヒーロー

Scénario de Naoki Yamakawa et dessins de Masashi Asaki

Editions Kurokawa

Salut les amis,

voici une nouvelle rubrique consacrée aux mangas.

Je ne suis pas un spécialiste, alors ce sera plus des « impressions » qu’une véritable critique.

Je commence avec un petit polar japonais recommandé par Maxime Chattam!!

Donc si Maxime le conseille, on est presque obligé de l’acheter, non?

Non!

Du coup pourquoi je l’ai acheté?

Pour le scénario.

Tetsuo Tosu, un gentil papa passionné de polar, ne vit que pour sa fille Reika.

Durant un repas improvisé, Tetsuo se rend compte que sa fille porte des marques de coups sur le visage.

Elle se défend en impliquant l’éternelle porte dans la tronche!! (Juste pour le fun, je vais laisser cette énorme connerie de ma part: La porte!! Alors même que je met une capture où Reika explique que c’est un poteau électrique… J’ai fantasmé une porte. Certainement à force d’entendre ça dans les films, les séries, etc… )

Mais le hasard fait que Tetsuo tombe sur l’agresseur (le petit ami de Reika) dans la rue.

De fil en aiguille, il comprend que c’est un Yakuza complètement dégénéré, et qu’il a l’intention de la tuer.

Tetsuo va devoir faire un acte héroïque qui va bouleverser la vie de sa famille.

Voilà ce que j’aime dans les histoires: quand un personnage « normal » se retrouve obligé de se surpasser.

Tetsuo est plutôt un homme ultra discret et hyper honnête.

Il est marié à Kasen qui va bien évidemment tout faire pour aider leur fille.

Pour cela, elle va se donner à fond pour cacher le cadavre du petit ami tué par son mari.

Reika ne doit rien savoir.

Reika est obligée de découvrir son visage devant son père.

Alors bien sûr, nous ne sommes qu’au numéro un de cette série.

Au Japon, ils en sont au numéro 6. (à priori, la parution sera tous les deux mois, et donc le prochain tome en France, le 14 mars 2019).

 

C’est bien ou pas?

Et bien c’est vraiment pas mal, sans être transcendant pour le moment.

Le plaisir vient du fait que nous sommes dans la société japonaise réelle.

Pas de pouvoir ou de super héros, pas de monde imaginaire et pas de possibilité de reculer.

Quelque chose s’est enclenché, et cette famille va devoir aller jusqu’au bout.

On peut déjà dire qu’elle va très loin dans ce premier volume, grâce aux connaissances de Tetsuo qui est un grand amateur de polar.

Le dessin est très agréable, les personnages facilement identifiables et les caractères assez intéressants.

Le mariage, c’est pour le meilleur et pour le pire.

Au prix de 7,65€, voici donc un bon début pour cette série qui j’espère, va nous emmener très loin.

En tout cas, c’est quasi certain que ce manga sera adapté en film ou série.

Faut-il l’acheter?

Et bien fais comme tu veux!

7,65€ ce n’est rien pour certains et énorme pour d’autres, alors si tu es dans la seconde catégorie, attends de savoir si la suite vaut le coup.

En tout cas, cela fait plaisir que la France (nous tous quoi!), reste toujours aussi amoureuse de bandes dessinées quelques soient leurs origines.

Le manga continue d’être une valeur sûre pour pouvoir vivre des aventures de toutes sortes.

 

Tome 2:

Patience, je viendrai juste faire un petit point sur la suite, mais sans aucune révélation.

Donc rendez-vous après le 14 mars.

Ciaoooooooooooooooooooo.