Sous un ciel nouveau

Sous un ciel nouveau

Scénario de Kei Fujii

Dessin de Cocoro Hirai

Salut à tous,

aujourd’hui c’est manga.

Quatre histoires dans un manga relié au format 24*17cm.

Après lecture, je suis entre la satisfaction et le « bof ».

Une seule histoire m’a plu et coup de bol, c’est la principale:

« Sous un ciel nouveau »

L’histoire d’un couple de personnes âgées qui perdent leurs enfants.

Ils décident de reprendre leur petit restaurant de quartier et bien évidemment d’élever leurs petits enfants.

Une histoire pleine de tendresse et de courage qui confronte la dureté de la vie dans une grande ville et celle de la campagne.

Il y a bien sûr les rapports jeunes/vieux qui sont présents.

Après quelques planches de dessins en couleurs, on retrouve le noir & blanc classique avec un coup de crayon très agréable et très précis sur l’expression des visages.

L’histoire est agréable et attachante et on ne peut qu’aimer ces deux petits vieux.

Les deux premiers chapitres se suivent dans le manga. Le troisième est à la fin (donc séparé par les trois autres histoires).

Je n’ai pas trouvé cela très judicieux, ou alors il fallait séparer les 3 chapitres. Un peu étrange!

Pour ce qui est des autres histoires:

« Le gant de base-ball de maman »:

Une maman (veuve) va encourager et aider son jeune fils joueur de base-ball.

Le fils n’a plus son père pour s’entraîner. (C’est bien connu, il n’y a que les papas pour cela!!)

Une histoire très courte sans grand intérêt. C’est tout juste « mignon ».

« Un bel enfant »:

Voici l’histoire d’un escroc sentimental.

Ses cibles: Des jeunes femmes à qui il va promettre amour et mariage dans le but de leur dérober leurs économies.

La cible de l’histoire aura le mérite de vous énerver tellement le piège et les mensonges sont gros.

Il y a bien évidemment une  fin avec une surprise, mais qui, a mon avis, est encore plus débile que tout ce qu’on peut imaginer.

Énervant, gnangnan, cousu de fil blanc et énervant… (oui, deux fois!!)

« La dernière leçon »

Bon, là on passe un cap, et c’est tant mieux.

C’est l’histoire du dernier cours d’un prof parce qu’il a un cancer.

On va donc assister à un cours très particulier.

Un cours complètement « WTF » pour accompagner une magnifique morale: la vie est trop courte (très original).

Cette histoire est au dessus des deux autres, mais pas non plus passionnante.

On finira par le dernier chapitre de « Sous un ciel nouveau ».

Peut-être trouverez-vous votre bonheur dans ce recueil d’histoires, ce ne fut pas mon cas.

Un manga agréable à lire grâce à son format et à sa très bonne qualité.

Surprenant de constater qu’il a été imprimé en Italie… Ce qui n’a ni augmenté sa qualité, ni diminué son prix en comparaison avec d’autres BD équivalentes imprimées en France.

Bon, en tout cas, ce n’est pas indispensable…

Ciaoooo bellissima ragazza

Messieurs…