Finally

安室奈美惠 NAMIE AMURO

Finally

An de grâce 30 après moi-même (2000/2001):

La musique et le cinéma Asiatique n’arrivent toujours pas dans mon pays.

Je suis curieux. Toute ma jeunesse à voir des dessins animés « made in Japan », et puis rien d’autre…

Pourquoi? Est-ce que le Japon est un pays entièrement consacré à la distraction des enfants occidentaux?

Je sais juste que c’est une île très peuplée. (j’exagère hein!!)

Je continue mon métier de vendeur de jeux vidéos dans une magnifique entreprise Parisienne (qui malheureusement n’est plus qu’une vulgaire enseigne qui survit grâce à son monopole, à des méthodes de licenciements et à son copinage avec les hautes sphères politiques). Mais nous sommes à une autre époque, celle de la passion, de la culture et nous vivons certainement les plus belles années d’un nouveau divertissement.

Je suis donc très bien placé (depuis 1991) pour voir ce nouvel art venu du Japon: Le jeu vidéo.

Alors très bien, ils savent faire des animés (mais ils sont tous datés) et ce sont des génies dans le jeu vidéo.

Je ne connais rien encore du pays (hormis les idées reçues), et je me doute qu’il doit exister un cinéma particulier et de la musique.

Internet est là, et avec lui, le début des fan-sub (des traducteurs officieux travaillant gracieusement dans le but de faire connaître une culture qui n’est pas encore reconnue d’utilité économique!!).

Un beau jour (mais ce n’est que mon avis), je tombe sur un extrait de concert.

Une gamine de 19 ans chantant sur une scène digne des Rolling Stones, et cela devant 55 000 personnes.

Je suis pantois!!

Je finis par choper le concert en entier:

Namie Amuro Concentration 20 Live in Tokyo Dome

Pendant qu’elle fête ses 25 ans de carrière, je fête mes 18 ans passées à ses côtés.

Namie, c’est ma porte d’entrée vers un nouveau monde.

C’est la seule chanteuse Asiatique (avec quelques anciens concerts de BoA, chanteuse Coréenne qui aura fait toute sa carrière au Japon) pour laquelle je dépense quelques €uros régulièrement pour me procurer les blu-rays de ses concerts et quelques CD.

A l’époque, il fallait passer par des revendeurs faisant de l’import, et le moindre DVD coûtait entre 70 et 80€.

Dès que c’est à moins de 40€, je commande…

Heureusement, maintenant on peut commander directement sur Amazon Japon (c’est toujours 50€ le BR!).

Bizarrement, certains de ses BR ne passent toujours pas la restriction de vente, même avec Amazon Japon (LiveGenic 2015/2016).

Tout ça pour dire que je suis un fan (dont la passion s’arrête à l’écoute et aux visionnages des différents concerts, à sa page FB et sa chaîne YouTube).

(Non, je mens, j’ai une photo d’elle!!! (1.5cmX1cm))

Voilà, c’est pas énorme… (Bibliothèque miniature réalisée par ma sœur)

 

Et grâce à ce petit bout de femme exceptionnelle, j’ai mis un pied (virtuel) dans ce pays.

Elle a 40 ans maintenant, et arrêtera sa carrière en septembre 2018.

Elle vient donc de commencer sa dernière tournée…

Moins de 60 secondes pour vendre les places de ses concerts en Asie (Hors Japon).

Une tournée de 17 dates dans 5 « dômes » qui accueilleront 800 000 chanceux.

4 Tokyo Dome en mai et les deux derniers concerts en juin au même endroit.

Vous pouvez me prendre une place, je viens de suite!!!

Il y aura certainement un énorme concert final à Okinawa en septembre (je viens aussi si vous avez des places!!).

En 25 ans, elle aura quand même fait 740 concerts devant près de 6 000 000 de spectateurs.

Je pourrais parler d’elle pendant très longtemps, mais je vais consacrer cette page à quelques documentaires et captures vidéos qu’elle se décide enfin à lâcher sur YouTube:

Quelques images de son passage en Chine:

Hong Kong le 30 mars…

Son arrivée incognito: (Et dire que c’est comme ça depuis 25 ans! Les gens sont vraiment fêlés).

再見:

Un autre reportage avec quelques moments de scènes inédites:

Un doc télé sur sa dernière tournée et deux de ses fans, vraiment fans!!!

Un documentaire sur sa carrière. Le tour en 20 minutes et en très bonne qualité:

Voici un doc sur son premier grand concert. Elle avait 18 ans, elle chantait avec les SuperMonkeys, et ce soir là, c’était dans le Marine Stadium à Tokyo. Ce doc est un petit bijoux, car il y a quelques images de son passé encore beaucoup plus lointain, et sa première interprétation live de « Sweet 19 blues ».

Il y a une autre facette de Namie: C’est une sacrée déconneuse!

Hormis quelques dizaines de passages depuis ses 17 ans sur le plateau de Hey!Hey!Hey! (un plaisir à chaque passage), ainsi que d’autres émissions de talk show « drôles », la voici dans un sketch qui ne peut exister qu’au Japon. Je ne comprends rien, mais je me marre comme un débile. JAAAAAPPOOONNNNNN!!!

Faut avoir une sacrée personnalité quand même pour tenir aussi longtemps.

Je ferais un petit biopic à la prochaine mise à jour, car la vie n’est pas toujours rose.

Des bisous, et n’oubliez pas, si vous avez des places de concerts pour Juin à Tokyo ou Okinawa pour le final des finals, arigatô!! (je ne demande pas un cadeau!!)