I am a hero

I am a hero

アイアムアヒーロー

Aiamuahīrō

Attention, je spoile visuellement. Les photos sont particulièrement crades et peuvent choquer vos petits cœurs sensibles. Vous êtes prévenus, ça va saigner!!

Les commentaires des photos font partis du sens de la lecture de l’article.

こんにちは、日本へようこそ.

生き残りたい人、
その方向は富士山.

(?????)

Bonjour à tous, mettez vous en ligne derrière moi, nous allons vers le Mont Fuji.
Pourquoi? C’est loin, c’est haut. Et j’ai pas envie quoi!!!
Si tu veux survivre, c’est comme ça… Question qualité d’air. Tu as d’autres questions?
Oui! On est au Japon depuis 15 minutes, et je ne comprend pas pourquoi les gens se bouffent!! Une coutume locale?
Oui, au Japon pour montrer le respect au gens, on bouffe le cerveau des invités en les démembrant.

Ha ben OUUiiiiiiiii, JAAAAAPOOOONNNNNN!!!!!!!

Bienvenue au Japon!

 

Bon, ok, j’arrête de me moquer.

Ahahahaha, même pas en rêve…

 

Je ne suis pas un héro

Mes faux pas me collent à la peau? »

Un peu oui, car ici tout part en vrac.

Hidéo Suzuki, un mangaka qui ne trouve pas le succès, se retrouve au milieu d’une épidémie qui touche tout le Japon.

Quelque petits détails commencent à clocher dans les news de la télévision.

Un « incident » entre Hiroshima et Fukushima survient. Rien de bien important.

Hidéo n’y prête pas attention, car l’urgence, c’est de garder sa femme qui n’en peu plus d’attendre le succès de son homme.

T’es nuuuul!!!!

Ils s’engueulent et Hidéo se retrouve à la porte.

Après une petite discussion au téléphone, les choses s’arrangent et Hidéo rentre chez lui.

Le cauchemar commence: 

Madame est encore moins contente qu’avant, et pour bien montrer sa colère, elle va essayer de le bouffer.

Il est temps de divorcer!!

Divorce accepté pour cause de tentative de boulotage de cerveau.

Hidéo, maintenant célibataire, décide de prendre le large.

Il est temps de trouver une nouvelle compagne, et ce sera Hiromi Hayakari:

Hidéo rencontre Hiromi.

Ces deux tourtereaux se retrouvent au milieu de la ville pleine « d’infectés ».

Il va falloir maintenant rester en vie.

La seule façon pour y arriver?

Atteindre le Mont Fuji, car l’épidémie ne se propage pas en altitude.

Il y a pourtant un problème inattendu, Hiromi est infectée:

MAIS!!! Et oui, il y a bien sûr un « Mais ».

Hiromi est infectée mais pas complètement.

Elle va rester près de Hidéo et semble même le protéger et comprendre encore ce qui se passe.

Le chemin va les mener vers un centre commercial près du Mont Fuji.

Mais il est très mignon ce centre commercial…

Voilà, à partir de maintenant je vais vous raconter n’importe quoi pour ne pas vous révéler la suite…

「ウォーキング・デッド」

Hiromi qui est encore une jeune étudiante veut passer son permis de conduire parce qu’elle se dit que c’est bien loin le Mont Fuji pour s’y rendre à pied.

La voilà donc en train de passer son code de la route:

1ère question

Je conduis une ambulance à 80km/h en ville, et un piéton se trouve devant moi:

A: Je freine?

B: Je met les sirènes pour prévenir le piéton que c’est déjà trop tard pour lui?

C: Je fonce?

D: Je fonce et je ramasse le cadavre car c’est mon métier?

E: B & D?

F: Quoi, un piéton, où ça??


2ème question

Je suis avec le moniteur et je veux absolument mon permis:

A: Je lui fait une joyeuse fellation mais attention pas trop vite!!

B: Je lui plante un poignard entre les jambes parce que dans le doute, c’est peut-être un pervers?

C: Je me rend compte que c’est lui qui conduit et que ce n’est donc pas comme ça que je vais apprendre. Le moniteur s’en rend compte également et il n’arrive pas à s’en remettre.

D: Il y a un infecté à l’arrière et c’est le foutoir dans la voiture?


dernière question

Vous êtes sur l’autoroute et vous vous rendez compte qu’il y a un petit problème de direction:

A: Je met mes feux de détresse et je me range sur le côté?

B: Je repense à Mad Max et je me dis que c’était quand même la classe?

C: Il y a un problème??

D: Je téléporte tout le monde à l’extérieure de la voiture?


Comme le permis n’a pas l’air de bien se passer pour Hiromi, elle accepte de voyager à pied avec Hidéo.

Les voilà traversant les bois.

Excusez moi monsieur, sommes nous sur le bon chemin pour nous rendre au Mont Fuji?

Un bûcheron Japonais?

Le bûcheron, se sentant vexé qu’Hiromi n’ai pas employé une formule de politesse plus convenue, s’énerve!

Hiromi déjà bien soûlée de devoir marcher, explique au monsieur que finalement elle va se débrouiller toute seule:

Fuji discount:

Les voilà qui arrivent dans le centre commercial.

Une sympathique animation les attends:

Vous avez reconnu Taeyang et le reste de Twice dans le fond? Je crois que les Japonais se moquent des Coréens ou je rêve???

Et comme dans toutes les fêtes, nous avons droit au meilleur représentant sportif de l’école du coin:

Un athlète du saut en hauteur. LE MEILLEUR!!

Chuuut… Allez, on tape dans les mains pour l’encourager et trouver le rythme…

C’est parti…

Clap… Clap… Clap…

Il s’envooooooooole, c’est tout simplement magnifique et…

Oups… je crois qu’il y a mauvaise réception… Enfin je suis pas sûr… AAaaah si malheureusement c’est la déception et l’humiliation.

J’espère que vous n’avez pas oublié qu’on est au japon, et qu’une humiliation est toujours très mal vécue.

Je vais appeler cet athlète « Oupsman san » pour la suite, si ça ne vous dérange pas.

Donc « Oupsman san » est très en colère. (Il ne peut pas se suicider parce qu’il est déjà mort, le pauvre)

Pour bien montrer sa colère, il va dire directement à cette méchante femme qui se moque de lui, sa façon de penser…

Ferme bien ta g….

Le public, appréciant toujours les loosers qui se relèvent, se met à l’applaudir.

Encouragé par autant d’amour, « Oupsman san » décide de s’excuser auprès de la méchante femme, car oui, « Oupsman san » a un cœur lui aussi…

Il va donc lui faire un petit bisous.

Désolé madame…

La foule est en délire, et immédiatement « Oupsman san » devient une vedette.

En moins de deux, un fan-club se forme, et son nouveau président se précipite pour féliciter « Oupsman san ».

Forcement!!

Hidéo et Hiromi n’en reviennent pas.

Ils sont maintenant dans le superbe parking du centre commercial, à la recherche d’une voiture.

C’est superbe ici, dit Hiromi.

Hidéo se souvient alors que c’est lui le héro du film.

Et ni une, ni deux, il décide d’éparpiller tout le monde, en petits morceaux!!

Bon alors, c’est qui le héro???

Hidéo est enfin celui qu’il voulait être…

Wesh, keski ya mec??!!!!
C’est qui le bossss?


FIN


Alors, il est pas cool ce film?

Non? Comme c’est étrange!

En réalité, le film est vraiment très sympa, gore, Japonais, mais sympa.

Réalisé par Shinsuke Satō déjà réalisateur du très très décevant « Gantz » en 2011 (autre adaptation de manga en live).

Le casting est également réussi. Yô Ôizumi est parfait dans le rôle d’Hidéo et Kasumi Harimura est non seulement très jolie, mais en plus parfaite également dans le rôle d’une infectée naviguant entre le sommeil et la puissance.

On est loin des films de « Zombies » traditionnels, car ici, les infectés ont une particularité, ils gardent leurs habitudes (de travail ou de hobby), ce qui donne des situations plutôt originales pour certains d’entre eux.

Ils ont quand même un point commun avec les « Zombies » traditionnels, ils sont dégueux!!!

De ce côté là, on est pas devant une série Z. Les effets spéciaux sont particulièrement bien faits.

KRRrrrrak…

C’est une bonne nouvelle que ce film ait été soigné.

Une adaptation de plus d’un manga qui est plutôt réussie.

Bien évidemment c’est un avis personnel, et c’est sans avoir lu les mangas originaux.

Et là, vous vous dîtes:

Mais comment peut-il dire que c’est une adaptation réussie, si il n’a pas lu les mangas?

Et vous avez raison, mais quoi??

Vous allez me faire un procès?

Je « sens » que c’est réussi, c’est mieux comme ça?

Du coup, pour confirmer (ou pas) mon « feeling », j’ai commandé les deux premiers volumes (sur 21), parce que ça m’intéresse l’histoire d’un gars « normal » qui devient quelqu’un d’autre par choix.

Ce pauvre type, un peu lâche, un peu rêveur, aimant les armes à feu, mais n’arrivant pas à trouver de courage, finit par être ce qu’il veut.

Et je veux connaître la suite de l’histoire d’Hiromi.

Hiromi qui donne un sens et une raison d’avancer à Hidéo, est tout aussi importante bien qu’ayant un rôle qui passe rapidement de l’écolière à la mutante en mode « protectrice ».

Et je veux savoir combien de volumes couvrent le film, et si la suite est encore plus folle.

Madame en mode « vénère papier »

Le manga, paru de 2009 à 2017, est signé Kengo Hanazawa.



Voilà donc une très bonne surprise de plus du côté du Japon, parce que finalement, il n’y a pas beaucoup de film d’horreur en dehors de leurs séries Z, que je trouve assez nulles.

Donc, si vous êtes amateurs de mangas, d’horreur, d’infectés et du style Japonais, voici une petite pépite que vous devez voir.

Un film à déconseiller aux âmes sensibles ou au jeune public.

Bonus:

Un mini « behind the scene »:

Et le making-of en VO (Japonais) et en qualité très « bof »:

さようなら、良い食欲

Et surtout…