« 11 mars 2011, la terre, l’eau, le nucléaire, le feu et la neige » 1/10

En souvenir des différentes catastrophes arrivées le 11 mars 2011 au Japon.

Pour des raisons de confort de lecture (textes et vidéos), j’ai décidé de fractionner l’article intégral en plusieurs parties.
1/10

Tsunami à Natori

La violence des éléments naturels m’a toujours fasciné. Pas le côté morbide où l’on annonce des morts par milliers, mais véritablement quand la mer, la montagne, le vent, le feu et la terre se déchaînent: l’homme ne fait absolument plus partie de cette équation. Nous sommes à peine de microscopiques fourmis subissant les pulsations de Mère Nature, sans que celle-ci ne prête la moindre attention à ce qui vit à sa surface.
Devons-nous pleurer, nous alarmer, avoir peur, ou plutôt apprendre à respecter quelques principes élémentaires? La Terre n’étant pas un espace de jeux pour notre espèce.
C’est en mars 2011, que le Japon va subir tout ce qu’il est possible en quelques jours à peine. Pourtant, si il y a bien un pays préparé, c’est celui-ci.
Pas évident de parler de catastrophes où bon nombre de personnes ont disparu ou sont mortes.
Mais ce n’est pas mon propos. Jamais dans l’histoire de l’homme « moderne », des phénomènes ultra violents n’ont pu être filmés par autant de gens.
Pour moi, c’est la même fascination que de regarder des images d’un volcan en éruption, observer des phénomènes astronomiques, des orages, tornades, cyclones, etc…
Très souvent le résultat pour les hommes est catastrophique, mais nous n’avons pas le choix, et nous ne faisons pas le poids.
J’ai donc réuni un maximum de vidéos de bonne qualité (ou intéressantes).
Aucune de celles-ci ne montre volontairement des hommes ou des femmes morts (si c’est le cas, vous serez prévenus avant) , mais ce serait idiot de penser que les images suivantes ne représentent que des maisons et des voitures vides.

Avant toutes choses, quelques conseils et remarques:

Ceci n’a pas la prétention d’être un article « scientifique ».

CE BLOG EST GRATUIT ET SANS PUB, IL N’EST DONC PAS QUESTION DE GAGNER DE L’ARGENT EN FAISANT CE PAPIER, MAIS PLUTÔT D’EXPLIQUER UN PEU MIEUX CE QUI S’EST PASSE. 
JE DÉCONSEILLE A TOUTES LES PERSONNES SENSIBLES DE  VISIONNER LES VIDÉOS DE CET ARTICLE.

Une dernière chose: il faut avoir conscience que la plupart des vidéastes sont tout simplement témoin de la destruction de leurs biens.

Je vais essayer de suivre la chronologie de ces catastrophes successives, en essayant d’expliquer de quoi il s’agit sur chaque vidéo.
En sachant qu’il y a eu plusieurs réactions en chaines: le plus violent tremblement de terre connu, deux tsunamis*, plusieurs explosions de réacteurs nucléaires suivies d’incendies gigantesques, et le tout sous la neige.
*Oui, il y a eut deux tsunamis car les plaques tectoniques se sont soulevées une première fois, puis a suivi un second soulèvement beaucoup plus violent, d’une couche de matière qui « colmatait » cette fissure. Vous verrez sur beaucoup de vidéos le phénomène suivant:
1/ La mer se retire
2/ La mer revient avec une grande force poussée par le 1er tsunami
3/ le 1er tsunami remonte les fleuves et inonde les ports et les terres basses.
4/ Le second tsunami arrive (entre quelques secondes et plusieurs minutes suivant les côtes) et celui-ci a une puissance démultipliée par rapport au premier. Il est très élevé et 100% destructeur. C’est ce second tsunami qui va aussi loin dans les terres. Ce phénomène est très visible sur beaucoup de vidéos:
Exemple:
Etape 2 à 2’40
Etape 4 à partir de 4’50
A noter que dans cette vidéo on voit des gens se déplacer dans le bâtiment au toit marron (autour de 5’00)
A la fin de l’article, je vous propose de retrouver quelques vidéos réalisées par un jeune Japonais. Ces vidéos sont tout à fait bouleversantes.
Ce jeune homme va nous faire partager son monde (devenu un enfer), ainsi que la recherche de plusieurs membres de sa famille.
Sa ville était Kamaishi.
Je ferai également un point sur les animaux abandonnés par milliers durant ces événements.
En dernière partie, je mettrai quelques photos.

« 11 mars 2011, la terre, l’eau, le nucléaire, le feu et la neige ».

En ce qui concerne l’information nationale télévisée, tout a commencé comme ça: 

Voici une vidéo d’une dizaine de minutes expliquant le nombre de séismes qu’a subit le Japon durant toute l’année 2011, et cela fait froid dans le dos…

Et voici la version mondiale de 2011:

La série de vidéos qui suit, va vous permettre de voir plusieurs endroits touchés par le tremblement de terre. Comme vous pourrez le constater, des systèmes d’alarmes très efficaces sont disponibles quasiment chez tous les habitants, qui sont non seulement prêts, mais qui en plus ne paniquent à aucun moment ( l’un des rares pays à s’y préparer depuis toujours). La confiance règne au sujet de la solidité de leurs constructions. Résultat: très très peu de victimes à cause du tremblement de terre.

La suivante est en vost Anglais (cliquez sur l’option sous-titre du lecteur Youtube)

 

Voici un phénomène qui est plutôt rare:  la liquéfaction des sols. Explication: Cela arrive uniquement dans les sols sablonneux. Pour faire simple, très simple, cela ressemble énormément à des sables mouvants. C’est un peu comme si la terre se transformait en eau. Mais il ne s’agit pas de source d’eau. Trois vidéos impressionnantes pour observer ce phénomène:

Voici deux films pris en pleine mer au large des côtes Japonaises:

le 1er en vost Anglais. (côte de Fukushima). Ces marins savent les dégâts qui vont se produire sur les côtes.

La suite demain… (pour y aller directement, cliquer ici)