C’était il y a 70 ans, Oradour-sur-Glane

Un tout petit post par la taille, mais un événement tout simplement ignoble.

Oradour-sur-Glane-Limousin

Le massacre d’Oradour-sur-Glane est la destruction, le 10 juin 1944, de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich de la Waffen-SS. Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le 10 juin 1944), qui transposent sur le front de l’Ouest des pratiques courantes sur le front de l’Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l’amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l’état. (wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27Oradour-sur-Glane)

Plutôt que de voir un documentaire, voici une émission de France3 Limousin, sans commentaire.

C’est Robert Hébras, l’un des rares survivants qui fait visiter Oradour-sur-Glane à une classe de lycéens. Cela date du 4 juin 2014. C’est comme d’habitude passionnant dès que des survivants racontent.

Je vous encourage tous à aller sur place.

Pour compléter ce documentaire, je vous invite à consulter le blog suivant pour comprendre et revivre ce drame. Indispensable.

http://oradour-44.cowblog.fr/3.html