Star trek: into darkness

star-trek-into-darkness-affiche

J.J. Abrams s’est magistralement emparé de cette série mythique avec le tout premier remake en 2009, en trouvant une tripotée d’acteurs tout droit sortis d’une machine à cloner les originaux.

Même le scénario respectait l’univers et les rapports entre les différents protagonistes. Pour ma part j’ai été bluffé, parce que je sais que les remakes Américains sont justes réalisés pour le pognon et donc pour attirer le jeune public du monde entier dans les salles, avec dans la plupart des cas de véritables bouses sur les écrans.

Je pars donc avec la banane dans ce remake de « La colère de Khan » sorti en 1982:

la colere de khan

Après un prologue plutôt énergique, nous retrouvons toute la bande au complet, et en particulier Kirk et Spoke et leurs petits problèmes d’entente. Jusque là tout va bien.

Voici maintenant le cas « Khan »:

Il faut savoir que ce cher Khan ne fait pas sa première apparition dans le film « La colère de Khan », mais de très nombreuses années auparavant dans la série originale:

Et non, vous ne rêvez pas, il s’agit du même acteur, Ricardo Montalban que le réalisateur Nicholas Meyers a eu l’excellente idée de reprendre.

Dans ce remake de 2012, il s’agit de Benedict Cumberbatch (Sherlock en 2010 dans la série de la BBC, et en ce moment dans la série des Hobbits de Peter Jackson):

star-trek-into-darkness-benedict-cumberbatchOn retrouve ce personnage imprégné de haine et de vengeance et grâce  à qui nous rencontrerons les Klingons et leur planète Kronos. D’ailleurs les Klingons sont « légèrement » relookés façon 2012! Un peu trop mignons à mon goût.

Passons sur ces détails et allons directement là où le film se permet des libertés tellement débiles, juste pour pas faire comme dans le scénario original.

LA FIN:

Alors attention gros SPOILE !!!!

Mon dieu, Abrams a vraiment « déconné » à plein tube rendant cet excellent film complètement nul !

En 1982, comme en 2012, l’Enterprise est sur le point d’être détruit et seul un brave peut se rendre dans une salle contaminée pour relancer la machine.

Donc en 1982, Spoke décide de se sacrifier pour sauver l’ensemble de l’équipage, et il décède dans une très belle scène avec Kirk:

star-trek-wrath-of-khan mort de spockTout l’équipage est là, et le film se termine sur l’envoi de sa dépouille sur une planète, et c’est pour mieux introduire la suite: « A la recherche de Spoke », 3ème film de la série « Cinéma ».

Version 2012: Kirk prend la place de Spoke et va se suicider dans cette fameuse salle. C’est déjà du grand n’importe quoi, mais comme le sang de Khan est spécial dans la version d’Abrams, eh bien!… Kirk ressuscite pour nous pondre un speach débile devant tout Starfleet.

Ahurissant, débile et facile !!

Il va de soi que cette critique ne peut être acceptée par les nouveaux spectateurs de la série, ceux qui n’ont jamais vu l’original, mais il s’agit de Star trek, une bible créée par Gene Roddenberry en 1966 et qui a une charte depuis ce temps-là, charte respectée à travers les séries télé, la série cinéma, les romans, le dessin animé et les BD.

Déjà cet été, nous avons eu droit à l’immonde Die hard 5 qui a réussi à transformer cette licence unique en nanar moisi, mais là, c’est la boulette dans le potage….

Pour dire vrai, je ne suis pas étonné, ça en met plein la vue, les effets spéciaux sont incroyables, les acteurs très bons, les décors réussis, mais une fois de plus, un réalisateur a cherché à simplifier un scénario et à le rendre débile pour satisfaire les pré-ados du monde entier.

Tout ça annonce également une très mauvaise nouvelle, les suites!! Les scénarios vont sûrement être originaux, mais j’attends de voir leur consistance, puisque la fin de INTO DARKNESS reprend la trame de la série télé avec le voyage de 5 ans de l’Entreprise à la découverte de l’inconnu. Je pense que les épisodes télé vont êtres compilés pour créer un scénario…. ou pas….

Maintenant je m’en fiche, je vais me replonger dans la série originale des films, et là je remercie JJ Abrams qui a redonné un coup de jeune et d’intérêt, au moins du coté du scénario du 2.

Il n’y a pas que les effets spéciaux et le spectacle qui comptent au cinéma, le scénario lui, ne vieillit jamais.

Pour finir, voici les trailers et quelques photos des deux versions:

Bon maintenant, il faut noter ce film.

Si cela n’avait pas été un Star trek, ce serait un très bon film action/fantastique, mais voilà, il y en a des dizaines et là, c’est un Star trek.

Image et son (vo): rien à dire, c’est de la pépite de platine pure!!

pour le reste, je suis obligé d’ émettre deux avis:

Pour les fans et le respect de la licence Star trek:

A oublier d'urgencePour les spectateurs hors-fans:

super filmDomdom2006