Cloud Atlas…

Où l’opéra de la vie.

C’est vrai, il y eu le « Space-opéra » avec Star wars, et bien maintenant il y aura le « Life opéra ».

####################################################

-Maaarrrtttyyyyyyy!!!!!!

-Doc ??

-MERDE Marty, qu’est-ce t’as fichu avec la DeLorean?? Je viens de traverser l’espace-temps en 3 heures !!!!!

-Doc, on est au cinochimax en 2013…

-Marty, je deviens fou, je croyais qu’il n’y avait plus que du spectacle au ciné…. MARTYYYYYYY, la vie est bellllllllle.

#####################################################

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un film, un rêve, un fantasme, une chimère ou la réalité ?

Amour, haine, vie, mort, bravoure, lâcheté, guerre, paix, liberté, esclavagisme, homosexualité, intelligence artificielle, résistance, consumérisme, vieillesse, jeunesse, emprisonnement, réalité, violence, journalisme, musique, création, destruction, manipulation………..

TOUT EST CONNECTE ?

La réponse est oui. Y compris les trois réalisateurs (et « trice ») de ce film hors du commun. Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowski (Matrix).

La fine équipe de réalisateurs durant la présentation de la version longue du trailer.

La fine équipe de réalisateurs durant la présentation de la version longue du trailer. Andy, Lana & Tom.

Je ne sais pas par ou commencer tellement les événements s’enchainent dès le début du film et ne cessent qu’à la fin. C’est comme si vous regardiez une nouvelle épreuve Olympique qui serait un marathon, mais qui finirait comme un 100 mètres historique.

Comment imaginer suivre 8 vies différentes sur 6 époques ? 1849, 1936, 1973, 2012. 2144 et enfin 2321.

Comment croire que les 8 acteurs jouent une multitude de rôles, y compris du sexe opposé? Tom Hanks en joue 6 dont certains tout à fait extraordinaires, Halle Berry également dont un homme et une femme blanche, à vous de deviner, Jim Broadbent nous livre 4 compositions inoubliables, Doona Bae n’a que deux rôles mais elle est tellement sublime et essentielle à l’histoire, et présente tout du long, Hugo Weaving représente 6 personnages absolument disjonctés dont un qui rappelle fortement « Matrix », et enfin Hugh Grant qui trouve là certainement les meilleurs prestations de sa vie professionnelle avec 6 rôles inimaginables, un délice.

Pour les curieux, regardez ce montage réalisé par le site tommorsebrown.com (les dates sont fausses ou peut-être tirées du livre??). En revanche, si vous n’avez pas encore vu ce film, n’y prêtez pas attention pour vous garder toutes les surprises.

cloud-atlas-infographic

Vous voilà prévenu sur la complexité du film, mais ce n’est encore rien par rapport au montage volontairement basé sur la rupture de plus en plus insupportable et en même temps jubilatoire. Les 8 histoires sont racontées en superposition et un chassé croisé de plus en plus rapide finit par vous emporter dans une addiction et une attente insupportable mais délicieuse. Pourtant le film dure 3 heures, mais ce sont trois heures de pures émotions, de réflexions, de surprises, de découvertes, et de 11 000 autres qualificatifs.

Et je vous rassure, AUCUNE frustration à la fin. La magie de ce film vient en partie d’un montage intelligent basé sur la cohérence de ce croisement d’époques et de vies. Si au début on se demande comment et pourquoi les changements sont si violents (mais intelligents), très vite on comprend que tous ces « twists » ne font que nourrir notre réflexion et nous apprennent à bien comprendre l’intérêt de ces 6 époques différentes.

Vous avez vu le trailer au début de l’article? C’est une pépite réalisé par les trois réalisateurs du film, une volonté de leur part de vous mettre dans un bain et non sous une douche. Le trailer est-il une révélation avec comme d’habitude tous les meilleurs moments compactés pour vous piéger dans une salle de cinéma? NON, et c’est une première depuis des années. Tout est préservé, et pourtant, c’est exactement l’ambiance que diffuse le film.

Alors, chef-d’œuvre du cinéma ou pas? Scénario tenant la route? Acteurs et actrices crédibles? Réalisation pompeuse et grandiloquente? Effets spéciaux et décors réservés à l’Imax pour en mettre plein les yeux gratuitement ??? Autant de questions qui ont leurs réponses dans les 30 premières minutes du film.

C’est un chef-d’œuvre hors du commun, tout comme 2001(on peut d’ailleur le comparer sur beaucoup de points et notamment le sujet principal). Un film qui met vos neurones, votre subconscient, votre imagination, votre sens de la vie, votre philosophie à rude épreuve. Des questions, il y en a, car le film est intelligent, Il démontre avec une puissante énergie nos erreurs, Il est là pour vous dire…… (comme si j’allais vous le dire!!). Ce qu’il me dit à moi ne sera surement pas le message que vous entendrez, mais le sens dans lequel il vous emmène, vous élève quoi qu’il arrive et quel que soit votre caractère.(Je crois que cette phrase est incompréhensible !! :-), en tout cas moi je ne là comprend pas…)

Pour preuve, toute la partie qui se déroule en 2044 est loin d’être de la science-fiction. Les prémisses sont déjà là, et tout le monde le sait que notre monde moderne n’a quasiment plus de valeurs fondamentales qui permette à la race humaine de vivre en paix et d’être cultivé, intelligente et pacifiste. Vous savez, les faux amis de FaceBook, la dématérialisation de tout, l’acte de propriété sur la moindre création, l’information à outrance, ou plutôt la désinformation, le flicage du moindre de vos gestes, pensées, lectures, écrits, et tout ça avec la participation de la plupart d’entre vous. La Google~isation de la planète. L’alcoolisation à outrance, la violence gratuite et lâche, le communautarisme…. bref, on a trouvé la direction contraire du sens de la vie, et beaucoup de gens s’y sont engouffrés et s’y trouve bien. Étrange de na pas encore avoir vu le piège vicieux. Moi même, il y a encore des secteurs dont j’ai du mal à me séparer, alors que je sais bien qu’ils sont là uniquement pour me forcer à consommer, acheter, avoir peur, devenir bête, ne plus réfléchir, ne plus lire ni écrire, et forcer un isolement qui nous sera à tous fatal.

Vous pensez que je m’éloigne du film? Non. Je pourrais tout autant parler d’amour et de sentiment, de fidélité, de plaisir vrai, et ça avec autant de démonstrations négatives. La même chose serait vraie concernant l’Histoire, et à quoi cela sert de s’en souvenir. « Pff c’était il y a 50 ans, c’est pas notre problème. Tout à changé !! » Et bien non, l’Histoire et sa mémoire sont là pour que l’Homme ne refasse pas les mêmes erreurs, et là on est toujours dans le film. Précisément là !

La question qu'il nous pose est:Si Dieu a créé le monde, comment savons-nous ce que nous pouvons changer, et les choses qui doivent rester sacrées et inviolables

La question qu’il nous pose est:
Si Dieu a créé le monde, comment savons-nous ce que nous pouvons changer, et les choses qui doivent rester sacrées et inviolables

Et cette histoire de comète?

En voilà un mystère. Seuls certains personnages en disposent. Pourquoi, comment ? Si vous êtes attentif au contenu de cet article, vous avez la réponse… Le bien, le mal, des sujets au cœur du film. Voici un indice fait par Cinémablend.com:

Cloud-Atlas-Infographie

Vous l’avez sans doute compris, ou alors vous n’êtes plus là, ce film est sur NOUS, sur le sens de la vie, sur ce qui compte vraiment, sur ce qui fait le propre de l’Homme, tant sur le positif que sur ses cotés sombres et inavouables. Le fait que les acteurs soient utilisés à contre-emploi, sert encore plus cette réflexion, et vous avez vite fait de vous dire, que finalement, on connait vraiment peu de gens et c’est encore plus vrai sur vous.

Vous connaissez-vous vraiment?

C’est amusant d’ailleurs, parce que beaucoup de solutions ne viendront que de nous, et que souvent il suffit de très très peu d’efforts pour casser la spirale du consumérisme qui nous place comme simple objet au milieu des multinationales (banques, mutuelles, assurances, dictature informatique, conglomérats alimentaires dignes de nourrir des cadavres et encore… médecine mercantile et gouvernements aux ordres des lobbyistes).

On peut tout changer en quelques décennies, simplement en luttant intelligemment et avec solidarité, et en acceptant des minis changements dans nos habitudes, et c’est un des points positifs du film, il laisse à penser…

Après cet emballement, je ne peux que vous encourager à aller partager cette formidable et incroyable épopée à travers le temps et l’espace, et venir donner votre avis sur ce film qui vient de rentrer directement dans mon top 3, et je suis presque tenté de lui donner la toute première place dans mon p’tit cœur d’humain, parce que l’aventure de la vie a rarement été aussi sublimée et décrite intelligemment, et elle n’oublie jamais le spectateur, qui est surtout considéré comme un être humain faisant partie de cette histoire.

Moralité:

Vous avez vu le film?

Vous pensez aussi que ce film est intelligent et qu’il est là pour vous ouvrir les yeux?

Vous saviez déjà tout ça?

Ces trois réalisateurs ont réussi à prouver que même avec de la réflexion, de l’émotion, de l’intelligence, vous, nous ne changerons RIEN à nos pitoyables habitudes destructrices, débiles, artificielles et de ce fait, ils nous prouvent que nous ne sommes bien que des GROS CONS incapable de retenir les leçons du passé.

Ce film est bien la preuve de l’existence et de la toute puissance de la connerie humaine…

Voici l’exceptionnel casting du film « Cloud atlas »:

Un petit making of en vo :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais d’où vient ce film ? (attention, GROS SPOILES)

Cloud Atlas est tiré et adapté du roman « Cloud Atlas » de David Mitchell édité en 2005. Il y a pourtant beaucoup de différence entre le livre et le scénario du film. les voici, et les informations qui suivent sont tirées de Wikipédia:

1- Dans le roman, les acteurs des différentes époques ne sont pas les mêmes, et ils ont même des caractères différents.

2- Robert Frosbisher n’est pas décrit comme un homosexuel (il n’y a qu’une toute petite allusion dans une lettre) et la raison de sa triste fin est plutôt du à sa rencontre avec Eva.

3- L’histoire sur les frères Cavendish est tout à fait contraire au film. Dans le roman, Denholme meurt dès que son frère est interné.

4- L’histoire de Sonmi 451 est tout à fait différente également, et la cellule de résistance est une cellule de surveillance et d’infiltration dans le roman (des espions).

5- Enfin la fin du film n’existe absolument pas dans le roman. Le sort de nos deux amis restent totalement inconnu.

Comment est né ce film?

C’est en 2009 que Tim Tykwer décide de réaliser ce film. Les droits appartiennent à Andy et Lana Washowski, et c’est ensemble qu’ils écrivent le scénario. Le tournage à lieu de septembre à décembre 2011 avec un budget de 100 000 000$. Les plans sont tous capturés en Allemagne, en Espagne et en Écosse. Il faut noter qu’il s’agit d’une coproduction Américano-Germanique (à tes souhaits).

Le film sort en Blu ray le 14 mai 2013 aux États-Unis, et chez nous entre Aout et septembre.

Voilà, je vais vous quitter pour aller le revoir, car oui, comme les très bon jeux vidéos, il y a de quoi le voir, le revoir etc… J’ai bien dù voir une dizaine de fois 2001.

cloud atlas

Ce diaporama nécessite JavaScript.

best ofbest ofbest ofbest ofcoup de coeurcoup de coeur

domdom2006